Novotel Confluence, design et familial

Voyager avec un enfant c’est facile. Mais lorsqu’on passe à deux (et donc à quatre) ça se complique. En particulier pour les chambres d’hôtels. Je pensais naïvement que, quand il y en a pour un, il y en a pour deux. Et c’est au détour d’une réservation sur le site hotels.com que j’ai clairement saisi la nuance : plus de chambres disponibles dans les hôtels lyonnais que j’avais repéré lorsqu’on passe de 1 à 2 enfants. L’explication ? Je l’ai obtenue en interrogeant un spécialiste de l’hôtellerie : les chambres familiales sont rares car, excepté dans les hôtels de vacances dédiés (résidences de bord de mer, montagne, Disneyland…) celles-ci représentent de l’espace perdu. Lorsqu’elles ne sont pas occupées par des famille, il faut changer les draps de trois lits. Et puis les chambres communicantes se font rares dans les nouveaux hôtels, car souvent assez bruyantes, elles sont moins appréciées. Et enfin les lits superposés ont tout simplement disparus, interdits désormais par la législation.

Une déconvenue qui nous a finalement mené au Novotel Confluence, situé dans le quartier émergent au sud de la presqu’île lyonnaise. A la confluence du Rhône et de la Saône, où il restait des abattoirs et des prisons, a poussé un tout nouveau quartier au plan d’urbanisme moderne et écologique. Chaque bâtiment a été conçu aux normes de Haute Qualité Environnemental, les sols réhabilités, l’espace végétalisé, pour répondre à un programme de développement durable. Présenté comme un « défi architectural », on y trouve de jolis immeubles tout neufs, un centre commercial et ce très récent Novotel imaginé par l’architecte Jean-Paul Viguier. L’accès est très simple en voiture et le parking bien protégé, un plus lorsqu’il s’agit d’une « nuit étape ». La chambre Executive est ultra spacieuse et lumineuse, avec vue sur la base nautique où débarquent quelques promeneurs en kayak. Dans ces chambres « nouvelle génération », tout est simple et pratique : l’accès wifi, la table pour faire dîner un ou deux enfants, la station café, la borne Ipod… Avec de grands enfants, on profite du lounge sur le toit ouvert toute la journée. Au matin, on découvre un agréable buffet de petit-déjeuner et les enfants peuvent piocher un livre dans une bibliothèque. Pour ceux qui ont un peu de temps, on en profite pour découvrir le Musée des Confluences, l’Aquarium ou encore le théâtre Gallo Romain sur la colline de Fourvière.

Chambres à partir de 102 €, gratuit pour les enfants. www.accorhotels.com 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre