Pause lecture # 1

Je suis une inconditionnelle de nouvelles. Mais il faut bien avouer que les auteurs anglo-saxons sont non seulement plus prolixes en la matière mais plus efficaces. Pour ne citer que mes préférés : William Boyd, David Sedaris et bien avant eux Fitzgerald, évidemment. Celles d’Annie Saumont sont étonnantes, toutes assez courtes, au ton saccadé, presque haletant qui peut quelquefois faire perdre le fil. Qui s’exprime ? Qui fait quoi ? L’action est laconique, directe, puis soudain quelques lignes dépeignent plus longuement le lieu ou l’atmosphère. L’ambiance est noire, le sang coule, mais l’air de rien. Et finalement, malgré tout, on frissonne, on s’émeut du destin bouleversé de ces êtres un peu perdus ou franchement fous qui peuplent les dix-neuf nouvelles.

Un si beau parterre de pétunias, Annie Saumont, éditions Julliard. 201 pages.

Marie Létang-Horay

Rendez-vous sur Hellocoton !



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre