Pause lecture #2

Avant même d’être une histoire d’amour, Apollinaria c’est la jeunesse russe de la fin du XIXème siècle. La jeune étudiante, fille de serf, s’éprend d’un vieux romancier caractériel, qui n’est autre que Fedor Dostoïevski. Elle rêve de publier des romans, mais Fedor la voit davantage comme sa muse. Et comme toutes les passions, celle-ci nuit à ses interprètes. Peu à peu, on découvre un homme lâche et tourmenté, tandis qu’Apollinaria sacrifie sa vie et ses rêves pour lui, sans jamais rien obtenir. Saint Petersbourg, Rome, Naples, Paris, Baden-Baden, ils poursuivent à travers l’Europe cette relation à la fois malsaine et romantique, sans jamais construire… Une histoire d’amour classique, mais dans le contexte d’une Russie en pleine révolution. A lire aussi et surtout pour la qualité et la précision de l’écriture de Capucine Motte, si rares chez les auteurs contemporains.

Apollinaria, une passion russe de Capucine Motte, éditions JC Lattès.

Marie Létang-Horay

Rendez-vous sur Hellocoton !



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre