Cuillier, la plus douce des coffee house

C’est un petit café comme il y en a encore trop peu à Paris. L’occasion de redécouvrir le quartier des Abbesses, à la fois si touristique et bobo, mais pourtant si agréable à vivre. Derrière la façade en noir Down Pipe de Farrow & Ball, un immense comptoir en acier galvanisé et des machines à café rutilantes (la Black Eagle 3 pour les connaisseurs) : Cuillier a tout ce qu’il faut pour vous faire passer un bon moment. Cappucino, latte, espresso… chaque café est réalisé avec des mélanges torréfiés sur place et issus de grains du Costa-rica, du Guatemala ou d’Ethiopie. Parce que Cuillier c’est aussi une renaissance, celle d’une maison de torréfaction datant de 1844 et qui produit désormais de « grands crus » de café quatre fois par an, en fonction des saisons. Bois clair et suspensions en cuivre, l’endroit décoré par Valérie Mazerat ne renie pas ses influences scandinaves et nous donne envie de se lover sur la banquette pour y passer la journée, en couple avec un lap-top ou un amoureux de chair et d’os. Et puisqu’on ne pourra pas se contenter de vivre d’amour et de café, Cuillier a imaginé une carte bien dans l’air du temps : granola et cakes au petit-déjeuner, salade de quinoa aux légumes et tartines diététiquement correctes pour le déjeuner. Mais rien ne vous empêche d’y passer aussi pour le goûter…

19 rue Yvonne le Tac, 18e et dans quelques jours, 68 rue de Grenelle, 7e. www.cuiller.fr . Instagram : @cuillier

Rendez-vous sur Hellocoton !



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre